Quand j'entends le nom Mélenchon...

Publié le par bbr-lejournal

jean-luc1_melenchon_front_de_gauche_2009-03-081.jpgJean-Luc Mélenchon, l'idole maçonnique des crasseux de gauche toujours étudiants subventionnés par leurs parents à trente ans passés, a sorti sa plume républicaine et laïque pour adresser au patron de (F)rance Télévisions et au CSA une lettre afin de se plaindre de la diffusion d'un reportage intitulé Robespierre, bourreau de Vendée ?. On savait que Mélenchon était un admirateur de ce terroriste anti-Français et anti-catholique que fût le citoyen Robespierre, on découvre également que le leader d'un parti soi-disant pro-ouvriers n'a rien de mieux à faire que de vouloir censurer la grille des programmes de (F)rance 3... C'est vrai que quand on n'a jamais travaillé et qu'on est sénateur depuis ses trente-cinq ans, il y a de quoi être déconnecté du monde réel.

 

D'ailleurs il semble y avoir quelques "déconnexions" de manière générale chez Mélenchon, car ce suppôt de maçons n'a rien trouvé de mieux pour appuyer sa lettre ridicule que d'en appeler à Jean-Marie le Pen et à la sainte Shoah. Mélenchon utilise en effet la vieille ficelle godwinienne : Le Pen est favorable à la reconnaissance du génocide vendéen et il a déclaré que la sainte Shoah est un détail de l'Histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Pour Mélenchon c'est logique : être contre Robespierre c'est être pro-nazis !

 

Finalement on comprend pourquoi les étudiants attardés sont fans de Jean-Luc, il est aussi attardé qu'eux.

 

Quelques conseils de lecture pour finir, car finalement (F)rance 3 on s'en fout, la télévysion c'est de la merde :

 

livre1.jpglivre2.jpglivre3.jpg

Publié dans Nationale

Commenter cet article