Le carême n'est pas le ramadan, donc les médias n'en parleront pas

Publié le par bbr-lejournal

Aujourd'hui commence le carême, cette période de jeûne qui dure 40 jours et emmène les catholiques jusqu'à Pâques.

 

Contrairement au ramadan qui est une orgie de bouffe entre le coucher et le lever du soleil, le carême est un réel sacrifice offert à notre Seigneur Jésus Christ. Pourtant les médias n'en parleront pas. C'est vrai que contrairement au ramadan qui est la période de l'année pendant laquelle les musulmans dépensent le plus d'argent en nourriture, les catholiques consacrent, eux, leur période jeûne à... jeûner ! Ils ne courent pas les étales des supermarchés mais se privent et prient. Aucun rapport avec le pouvoir d'achat et la société de consommation, les médias n'ont donc aucun intérêt à en parler, eux qui passent leur temps à vendre la société moderne consumériste, décadente et multiculturelle... le multiculturalisme étant, comme la "laïcité, à compredre dans le sens moins de catholicisme et plus de "diversité"...

 

ouessant-calvaire-29ada56.jpg

 

Puisque, donc, les médias n'en parleront pas, voici une rapide présentation du carême (l'intégralité du texte ici) :

 

"Le mot « carême » vient du latin « quadragesima » qui signifie quarantaine. Le carême est un temps liturgique particulier qui dure une quarantaine de jours et qui prépare les fidèles aux célébrations pascales.

Notre-Seigneur Jésus-Christ, après son baptême par Jean dans le Jourdain et avant de commencer sa vie publique, se retire pendant 40 jours dans le désert, y pratiquant un jeûne intégral, priant et affrontant directement la puissance du diable. Aussi « l’Eglise s’unit chaque année par les quarante jours du Grand Carême au mystère de Jésus dans le désert »

L’Eglise nous invite à faire du Carême une espèce de retraite spirituelle au cours de laquelle nous faisons un plus grand effort d’attention à Dieu, par la méditation et la prière, un effort de plus grande attention aux autres par la charité, et un effort de mortification personnelle qui est une manière de porter une plus grande attention à notre véritable dignité. Le carême est un moment très important pour la purification de nos coeurs et pour une croissance qualitative de notre vie chrétienne.

Le jeûne consiste à faire un seul véritable repas pendant la journée, et à ne prendre qu’une collation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf bien sûr en cas de maladie.

Celui qui vit bien le carême se rapproche de Dieu et grandit en vertu et en grâce. L’effort qu’il fait pour répondre aux appels à la conversion que Notre-Seigneur lui adresse personnellement à travers Son Eglise est également l’occasion d’obtenir des grâces et des bénédictions de Dieu pour toute l’Eglise et pour tous les besoins de l’humanité, en vertu du mystère de la communion des saints."

Publié dans Nationale

Commenter cet article