Des Normands à l'Interaction des Forces de l'Ordre*

Publié le par bbr-lejournal

menaces.jpgNous venons d'apprendre que le groupe Interaction des Forces de l'Ordre, qui a menacé de mort les "journalistes" el kabbash et toussaint, comprenait des Caennais et des Cherbourgeois*. Même si la loi ne nous permet pas de nous réjouir de cette réaction populaire face au torrent de propagande que déversent ces deux énergumènes et leurs employeurs respectifs sur tout ce qui n'est pas de gauche, communiste ou décadent, nous sommes heureux de constater que dans nos contrées, les consciences commencent à s'élever face aux petits soldats de ce système aux abois qu'est la démocratie républicaine "française". La France réelle, ce pays profond  qui est le nôtre et qui existe depuis des siècles sans la tutelle d'une oligarchie politicomédiatique pourrie, est en train de sortir de sa léthargie et nous ne pouvons que nous en réjouir. A Lyon, Taubira, discrètement venue soutenir un opéra homosexualiste a été huée et sa voiture a été bloquée. A Saint-Quentin-en-Yvelines, le rapporteur de la loi sur le "mariage" des pédérastes s'est fait chasser d'un campus. A Paris, dans le dixième arrondissement, la population a pris à partie le maire qui venait vanter les mérites de la future "salle de shoot". Et ce soir, aux abords du siège de France2 où Hollande va venir jouer au chef d'Etat, plusieurs centaines de jeunes Français ont prévu de manifester, là aussi, leur ras-le-bol. La colère monte. Sa particularité, c'est qu'elle n'est pas épidermique. C'est une lame de fond qui se soulève. L'oligarchie a longtemps compté sur l'incroyable et énorme patience du peuple. Nos dirigeants ont juste omis un petit détail. Aussi grande soit-elle, la patience, comme toute chose, a ses limites.

 

* Source : Tendance Ouest

Publié dans Normande

Commenter cet article